FO le Magicien !

  

FO vend nos congés pour 2 € 40 de l’heure !

Nous sommes tous des grecs !!

 

La mobilisation de 200 ou 300 agents de la mairie (moins des 14% de grévistes de la semaine passée…), à l’appel de FO, aura donc suffit à faire plier le maire sur des revendications qui, pour la majorité d’entre-elles, n’en étaient pas ou qui étaient déjà entendues avec la municipalité.

Ainsi donc, en 4 heures, ce syndicat aura fait un tour de force en négociant avec le maire tous les points que nous allons évoquer dans notre document, confectionner et tirer un tract à plusieurs centaines d’exemplaires et les distribuer dans tous les services municipaux avant la débauche de nos collègues. Qui peut croire cela ? Qui peut comprendre aussi la rapidité à laquelle les services municipaux ont travaillé pour présenter au personnel la nouvelle réorganisation du temps de travail, alors même que ce simulacre de négociation doit faire l’objet une discussion et d’un vote au Comité Technique et au Conseil Municipal

FO se vante de l’obtention d’une prime de 240 €, d’une participation financière sur le maintien de salaire, etc mais omet volontairement d’annoncer dans son tract qu’en échange, sur 2 ans, c’est 10 jours de congés qui seront supprimés pour la grande majorité d’entre nous (4 jours du maire, 4 jours de congés annuels et 2 jours de la « demi-heure glissante »).

Afficher l'image d'origine

En contrepartie, les agents bénéficieront de :

  • 15 jours de RTT dont un sera reversé au titre de la solidarité.

Note de la CGT et de la FSU : Ces 4 jours ne sauraient remplacer les 4 jours de congés retirés par le maire car, en cas de maladie, les agents auraient la garantie de conserver l’intégralité de leurs congés, ce qui n’est pas le cas des RTT. De plus, en augmentant le nombre de jours de RTT, on peut se poser légitimement la question de savoir quel va être le calcul à partir duquel l’administration va retirer un jour de RTT (jusqu’à présent, de 0 à 21 jours d’arrêt, il n’y avait pas d’impact)

  • 4 jours d’assiduités au lieu de 3 actuellement MAIS:

Auparavant : de 1 à 3 jours d’absence dans l’année = 0.5 jour de retenu, de 4 à 8 jours = -1 jour, de 9 à 15 jours = -2 jours et au-delà de 15jours = 3 jours supprimés

Dorénavant : de 1 à 3 jours de maladie = 2 jours de retirés, de 4 à 7 jours = -2.5 jours, de 8 à 12 jours = -3 jours et au-delà de 12 jours, 4 jours.

Note de la CGT et de la FSU : voilà une méthode discriminatoire qui aggrave la situation des agents victime de la maladie et dont laquelle FO n’aurait pas dû se vanter dans son tract.

  • Possibilité de cumuler des RTT:

Note de la CGT et de la FSU : cette opportunité existait déjà puisque les agents pouvaient poser jusqu’à 5 jours consécutifs !

  • Possibilité de poser des RTT pendant la période estivale:

Note de la CGT et de la FSU : c’est une avancée, mais certains services l’appliquaient déjà !

  • Possibilité de poser l’équivalent de 2 RTT en heures pour convenance personnelle:

Note de la CGT et de la FSU : cette proposition peut être intéressante pour les agents qui n’effectuent pas 37.5h/semaine. Pour ces derniers, les 15 heures de crédits supprimées pouvaient permettre cette éventualité…

  • Extension de la NBI ZUS :

Note de la CGT et de la FSU : il est curieux de voir combien FO, qui a tout fait pour que les agents ne touchent pas cette indemnité, avant que l’ancienne municipalité ne soit condamnée par les tribunaux, est prompt à demander ce que la loi exige (voir décrets N°2014-1750 et 2014-1751 du 30 décembre 2014) !

Effective depuis le 1er janvier 2015 et suite à un décret d’application paru en octobre de la même année, la NBI QP (Quartiers Prioritaires) et qui remplace la NBI ZUS (…) concerne désormais 9 quartiers de Limoges, au lieu de 3 auparavant. Les 256 000 € dits supplémentaires concernent donc des nouveaux collègues bénéficiaires pour lesquels la FSU avait déjà demandé l’application de la loi. Ceci ne peut donc être perçu par les agents comme un cadeau mais comme un dû ! Par ailleurs, il n’est pas précisé si la somme engagée englobe la rétroactivité pour l’année 2015…

  • Garantie de passage d’échelons à la durée minimum et maintien des taux de promotion pour les avancements de grade : Quelle avancée !!

Note de la CGT et de la FSU : Dans son discours de vœux au personnel, le maire a annoncé que si les représentants du personnel n’acceptaient pas sa proposition de supprimer des congés, il gèlerait les carrières des agents. Les négociations avec FO ayant abouti à ce qu’il souhaitait, le maire s’engage donc à respecter sa parole. Par contre, son engagement à garantir le passage à la durée minimum n’est valable que pour 2016, puisque la loi PPCR  prévoit qu’il n’y aura plus qu’une durée unique d’avancement dès 2017. Et il s’engage encore moins en ce qui concerne la catégorie B car, si les décrets d’application paraissent à temps, cette nouveauté s’appliquera dès juillet 2016 en ce qui les concerne…

  • Participation de 5 € par mois pour les contrats maintien de salaire en cas d’arrêt maladie :Enfin une avancée, mais…

Note de la CGT et de la FSU :  Mais elle ne concerne que les agents ayant souscrit un contrat d’assurance avec une mutuelle labellisée. Bon nombre de salariés et nous le regrettons, n’ont pas souhaité prendre ce genre d’assurance. Certains même, pour des raisons financières, n’ont aucune mutuelle, notamment chez les jeunes salariés de notre collectivité…

  • Prime de 240 € par agent versée tous les ans : Alléchant !!

Note de la CGT et de la FSU : nous avons gardé le meilleur pour la fin….

Si certains agents parmi vous peuvent trouver cette proposition intéressante, surtout en ces temps de disette pour les fonctionnaires, il ne faut pas qu’ils oublient que ces 240 € (BRUT !) ne constituent pas un cadeau du maire de Limoges, mais un achat de leurs 10 jours de congés (6 si l’on ne tient pas compte des 4 jours du maire) qu’ils avaient auparavant !

Le versement de ces 200 € (NET), impôts déduits, correspond en fait à 180 € pour le salarié en échange des congés ci-dessus soit :

  • Dans le meilleur des cas : 30 € par jour de travail, ou 4 € de l’heure
  • Si l’on compte les jours du maire supprimés : 18 € par jour ou 2 €40 de l’heure

Pour mémoire le SMIC horaire en France est de 7 €53 l’heure (NET)

La proposition acceptée par FO équivaut à vendre nos congés

pour l’équivalent du SMIC horaire grec !

10 jours de plus à travailler par an, c’est :

  • Davantage de fatigue accumulée sur l’année pour des agents qui voient leurs collègues partir en retraite et qui ne sont pas remplacés (RGPP, MAPTAM…);
  • Davantage de stress au travail
  • Davantage de frais de transport
  • Davantage de frais de stationnement
  • Davantage de frais de garde des enfants
  • Davantage de problèmes d’organisation pour les familles monoparentales
  • Une vie familiale et sociale dégradée

C’est surtout plus d’argent dans les caisses de la Ville de Limoges qui fait payer une nouvelle fois le désengagement de l’État et les promesses électorale de son maire, aux fonctionnaires dont la plupart vivent à Limoges et paient 52% de leurs impôts locaux pour se payer leur propre salaire…

L’ancien maire n’avait pas compris que ses agents étaient aussi des électeurs. Le nouveau ferait bien d’en tenir compte…

LES REVENDICATIONS COMMUNES DE LA CGT ET DE LA FSU

  • Maintien des 29 jours de congés annuels (CA)
  • Participation de la collectivité sur les contrats santé de chaque agent quelle que soit sa mutuelle.
  • Réservations de places de stationnement gratuites pour les personnels travaillant en ville.
  • Application des lois et décrets favorables aux agents ( NBI, droit de grève, amplitude horaire, temps de repos quotidien et hebdomadaire, libertés syndicales, indemnités de permanence et d’astreinte, égalité des congés entre les différents services, etc.)
  • Prise en charge dans tous les services concernés du nettoyage des vêtements professionnels.
  • Prise en charge des frais d’admission des personnels municipaux qui déjeunent au restaurant municipal.
  • Temps de travail ramené au maximum à 37 heures pour les personnels de nuit.

 

CE QU’ACCEPTERAIENT DE NÉGOCIER LA CGT ET LA FSU

 

  • Les 4 jours octroyés jusqu’en 2014 par le maire.
  • Les 3 jours de congés d’assiduité.

 

   Limoges, le 03 février 2016                                                                                              

partager:

Commentaires fermés.