Le maire de Limoges accro au blog de la FSU !

A la suite du conseil municipal d’hier soir, le premier magistrat de la ville, au micro de France 3, a attaqué une nouvelle fois la FSU, se plaignant d’être insulté et méprisé par notre syndicat sur ce blog.

Ne pouvant logiquement avoir la couverture médiatique du maire, notre seul moyen d’expression est celui de notre blog, où heureusement pour le maire, nous ne publions pas les commentaires de nombreux agents ou concitoyens.

La liberté d’expression est comme la liberté syndicale : elle est de droit !

A aucun moment, nous semble-t-il, le nom du maire, (comme aucun autre nom), n’a été dévoilé sur ce blog pour respecter l’homme indéniablement honorable qu’il est.

Ce sont les décisions qu’il prend dans sa fonction de maire qui sont attaquées ici et qui correspondent au sentiment de rejet et d’abandon qu’il suscite auprès de centaines d’agents sous ses ordres, au travers de communiqués ou de déclarations à la presse laconiques, pour opposer la population limougeaude à la fonction publique territoriale et à ses salariés.

007_haiti.1263392930Lorsque les représentants, et particulièrement le secrétaire de la FSU de la Ville de Limoges et ses secrétaires-adjoints sont traités de Front de Gauche, de stalinistes, de Daesh de la grève, ou même (en aparté) de connards (…), soit par le maire lui-même, soit par ses adjoints ou par ses proches collaborateurs, La FSU ne s’épand pas dans la presse locale pour se plaindre d’être insultée et d’être le bouc émissaire de la Mairie.

Nous ne sommes pas  masochistes ( pas plus que maoïstes) au point de consulter en permanence les sites  ou autres blogs hostiles, (et ils sont nombreux à droite,un peu moins à gauche), où les fonctionnaires sont mis au pilori par une frange de la population, qui est soit malheureuse et jalouse, soit complètement idiote . Le maire ferait bien d’en faire autant en ignorant ce Blog…

L’alimentation de cette haine du fonctionnaire territorial par les déclarations de la municipalité doit trouver une résistance syndicale et apolitique, ce que la FSU pense incarner avec fierté aujourd’hui dans notre collectivité !

Et tant pis si ses représentants doivent en subir le gel de leur carrière professionnelle…

Le prix à payer pour le mouton, c’est l »ennui.

Le prix à payer pour le loup, c’est la solitude.

Choisissez l’un ou l’autre attentivement.

(Hugh Mac Leod)

 

partager:

Commentaires fermés.