Temps de travail: La mobilisation était là, pas le maire…

 

Malgré le temps capricieux, l‘appel à la grève pour défendre les 29 jours de congés a été entendu par les agents de la ville de Limoges cet après midi. Entre 250 et 300 collègues se sont donc retrouvés sur le parvis de l’hôtel de ville pour contester le projet de réforme du temps de travail proposé par la municipalité et signer une pétition pour demander la sauvegarde des 29 jours de congés annuels.

loc_110_sur_3_cols

La Commission Administrative Paritaire étant repoussée au 25 mars prochain, il était prévu que les organisations syndicales soient reçues en lieu et place par l’administration pour rediscuter du projet. Malheureusement, le maire de Limoges était absent et aucun adjoint ou directeur n’était disponible pour palier à cette absence et recevoir la FSU et la CGT…

Ce n’est qu’en fin d’après-midi qu’un rendez-vous a été accordé aux organisations syndicales qui se déroulera vendredi 4, à 16h30, en présence du directeur général des service et du directeur général adjoint…mais visiblement pas du maire !

Nous regrettons fortement cette absence car ils nous semblait que ce dernier avait été réceptif aux propositions de nos deux syndicats lorsqu’il nous a reçu, vendredi dernier.

Quoi qu’il en soit, le rendez-vous de demain sera l’occasion à nouveau de défendre les 29 CA que nous ont demandé de défendre en priorité absolue nos collègues de travail.

 

partager:

Commentaires fermés.