Jour de Carence : La FSU refuse que la municipalité fasse des économies budgétaires sur le dos des agents malades

Tout comme sous  la présidence de Nicolas Sarkozy, le gouvernement actuel reprend un vieux combat visant à opposer les secteurs Privé et Public : celui des jours de carences en cas de maladie.

Le gouvernement veut donner le signal qu’il crée de l’égalité entre les salariés du privé et ceux du public. Il rétablit ce jour de carence pour prouver à l’opinion qu’il est capable, lui, de faire de l’égalité entre le privé et le public. Rappel : les 3 jours de carence ont été mis en place dans le secteur privé pour soulager les caisses de la Sécurité Sociale en privant de rémunération les agents malades pendant cette période. Or, les fonctionnaires ne cotisent pas à cette caisse !

Résultat de recherche d'images pour "dessins humour jour de carence"

Il n’y aura pas d’égalité entre le Privé et le Public, puisque pour trois-quarts des salariés du privé – et tant mieux pour eux – ne payent pas cette journée de carence car elle est prise en charge par les conventions collectives. Ce n’est pas le cas dans le public, où tous les salariés, lorsqu’ils seront malades, devront bien payer leur journée. Du coup, on crée un vrai déséquilibre entre le Public et le Privé.

La FSU a donc réagi très rapidement en écrivant au maire de Limoges pour qu’il n’applique pas ce jour de carence à la Ville et, dans le cas contraire, que les sommes ainsi économisées par la municipalité soient reversées pour les actions sociales du COS (voir article publié le 28 juillet 2017 sur ce blog).

partager:

Commentaires fermés.