ATSEM : LE NOUVEAU DÉCRET EST ENFIN PARU !

Le nouveau décret n°2018-152 du 1er mars 2018 portant statut particulier du cadre d’emplois des ATSEM ENFIN PARU !

Suite aux mobilisations de toutes les ATSEM de France à l’appel de l’Intersyndicale CGT, FO, FAFPT, SUD CT et SNUTER-FSU et à l’initiative d’INTER87 FSU en Haute-Vienne, ce décret très attendu clarifie les missions des ATSEM et prévoit un déroulé de carrière vers le cadre d’emplois des agents de maîtrise par la promotion interne, et la possibilité d’accéder en catégorie B sur concours interne dans le cadre d’emplois des animateurs.

Un premier pas cependant, car il ne faut pas oublier que d’autres combats restent à mener, notamment une reconnaissance légitime des qualifications et une réelle prise en compte des conditions de travail qui se sont dégradées depuis la mise en place des rythmes scolaires en 2013.

Missions des ATSEM :

 

Avant : Les agents spécialisés des écoles maternelles sont chargés de l’assistance au personnel enseignant pour la réception, l’animation et l’hygiène des très jeunes enfants ainsi que de la préparation et la mise en état de propreté des locaux et du matériel servant directement à ces enfants. Les agents spécialisés des écoles maternelles participent à la communauté éducative.

Ils peuvent, également, être chargés de la surveillance des très jeunes enfants dans les cantines. Ils peuvent, en outre, être chargés, en journée, des mêmes missions dans les accueils de loisirs en dehors du domicile parental des très jeunes enfants.

Ils peuvent également assister les enseignants dans les classes ou établissements accueillant des enfants handicapés.

Maintenant : Les agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles sont chargés de l’assistance au personnel enseignant pour l’accueil et l’hygiène des enfants des classes maternelles ou enfantines* ainsi que de la préparation et la mise en état de propreté des locaux et du matériel servant directement à ces enfants.

Les agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles appartiennent à la communauté éducative.

Ils peuvent participer à la mise en œuvre des activités pédagogiques prévues par les enseignants et sous la responsabilité de ces derniers.

Ils peuvent également assister les enseignants dans les classes ou établissements accueillant des enfants à besoins éducatifs particuliers.

En outre, ils peuvent être chargés de la surveillance des enfants des classes maternelles ou enfantines dans les lieux de restauration scolaire.

Ils peuvent également être chargés, en journée, des missions prévues au premier alinéa  (mise en œuvre des activités pédagogiques) et de l’animation dans le temps périscolaire ou lors des accueils de loisirs en dehors du domicile parental de ces enfants.  

*Les classes enfantines :

L’article 15 de la loi du 30 octobre 1886, modifiant l’article 7 de la loi du 16 juin 1881, a mis au nombre des écoles primaires publiques les classes enfantines publiques. Ces classes forment le degré intermédiaire entre l’école maternelle et l’école primaire. Elles ne peuvent exister que comme annexe d’une école primaire élémentaire ou d’une école maternelle.

Les enfants y sont admis depuis l’âge de quatre ans au moins à celui de sept ans au plus. Ils y reçoivent, avec l’éducation de l’école maternelle, un commencement d’instruction élémentaire. (Décret du 18 janvier 1887, art. 2.)

Notre analyse :

 -La notion d’animation des activités disparaît. Les ATSEM peuvent désormais participer à la mise en œuvre des activités pédagogiques prévues par les enseignants.

-La notion de jeunes enfants disparaît au profit des enfants de classes maternelles ou enfantines (entre 4 et 7ans). Cette précision est importante. En effet, l’interprétation des missions des ATSEM n’est plus permise. Les ATSEM ne peuvent exercer leurs missions QUE pour les enfants de classes maternelles ou enfantines. Une collectivité ne peut pas demander aux ATSEM travaillant en école maternelle d’intervenir (ménage, animation des temps périscolaires, garderies, restauration) auprès des enfants de plus de 6 ans, et pour les écoles bénéficiant de classes enfantines pour des enfants de plus de 7 ans !

-Désormais, les ATSEM APPARTIENNENT à la communauté éducative. Leur présence au Conseil d’école n’est pas FACULTATIVE, aux réunions éducatives aussi ! Ces moments doivent être décomptés de leur temps de travail ! A nous, les ATSEM de faire valoir ce droit !

-Enfin une réelle reconnaissance des ATSEM qui travaillent dans l’animation des temps périscolaires ou en accueil de loisirs et mettent en œuvre des activités pédagogiques pour ces enfants. Et qui dit mise en œuvre dit temps de préparation. Là aussi décomptée du temps de travail !

Possibilité d’accéder par la promotion interne ou par concours au cadre d’emplois des agents de maîtrise territoriaux :

 

  • PROMOTION INTERNE :

Peuvent désormais accéder au cadre d’emplois d’agents de maîtrise territoriaux :

  • Les fonctionnaires appartenant au cadre d’emplois des adjoints techniques territoriaux ou les adjoints techniques principaux de 2ème et de 1ère classes des établissements d’enseignement ou les agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles comptant au moins neuf ans de services effectifs dans un ou plusieurs cadres d’emplois techniques ou dans le cadre d’emplois des agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles,
  • Les fonctionnaires appartenant au cadre d’emplois des adjoints techniques territoriaux ou les agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles comptant au moins sept ans de services effectifs et admis à un examen professionnel.

 

  • CONCOURS INTERNE :

 

Sont inscrits sur la liste d’aptitude établie en application du 2° de l’article 5 les candidats déclarés admis à un concours interne ouvert, pour 60 % au plus des postes mis au concours, aux fonctionnaires et agents publics, ainsi qu’aux agents en fonction dans une organisation internationale intergouvernementale ; les candidats doivent justifier au 1er janvier  de l’année  du concours de trois années au moins de services publics effectifs dans un emploi technique du niveau de la catégorie C ou dans un emploi d’agent territorial spécialisé des écoles maternelles.

Le  concours interne est ouvert pour les ATSEM dans la spécialité « hygiène et accueil des enfants des écoles maternelles ou des classes enfantines ».

 

Missions des agents de maîtrise territoriaux :

En plus des missions spécifiques au cadre d’emplois, les  agents de maîtrise titulaires du certificat d’aptitude professionnelle petite enfance ou du certificat d’aptitude professionnelle accompagnant éducatif petite enfance ou ceux qui justifient de trois années de services accomplis dans le cadre d’emplois des agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles peuvent être chargés de la coordination de fonctionnaires appartenant à ce cadre d’emplois ou à celui des adjoints techniques territoriaux. Ils participent, le cas échéant, à la mise en œuvre des missions de ces agents.

Possibilité d’accéder par concours au cadre d’emplois des animateurs territoriaux (catégorie B) :

 

Outre par la voie du concours externe, interne et troisième concours, les animateurs territoriaux peuvent désormais être recrutés :

  • Par la voie d’un concours interne spécial sur épreuves ouvert aux agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles justifiant d’au moins quatre ans de services effectifs dans un emploi d’agent territorial spécialisé des écoles maternelles au 1er janvier de l’année au titre de laquelle le concours est organisé. Le nombre de places offertes à ce concours ne peut excéder 15 % du nombre de places offertes aux concours internes.

 

Notre analyse :

Enfin ! Une réelle avancée pour l’ensemble des ATSEM qui ne bénéficiaient d’AUCUNE possibilité d’avancement à la promotion interne ou au concours interne. Des perspectives intéressantes pour celles et ceux qui souhaitent évoluer. Une clarification des missions aussi qui va permettre aux agents de pouvoir mieux se défendre face à l’interprétation des textes.

 

 

Néanmoins, d’autres combats restent à mener et nous les porterons :

  • 1 ATSEM par classe,
  • Une formation continue effective : trop d’ATSEM ne partent pas en formation parce que pas remplacé(e)s,
  • Une revalorisation indiciaire du cadre d’emplois des ATSEM prenant en compte leurs missions spécifiques au service des enfants, leur diplôme et leur concours,
  • L’intégration immédiate des adjoints techniques, faisant fonction depuis de trop nombreuses années, dans le cadre d’emplois des ATSEM,
  • La fin des temps non complets et de la précarisation pour ces personnels majoritairement féminins,
  • Une prise en compte par les employeurs de la pénibilité de ce métier et des Risques Psychosociaux qui en découlent. En effet, le temps de présence et de travail journalier des ATSEM couvrent souvent une forte amplitude horaire (garderie du matin, journée dans la classe, la cantine, la garderie le soir, entretien des locaux et du matériel, les temps périscolaires,…). Pourtant l’obligation légale pour tout employeur public ou privé (articles L.4121.1 et suivants du Code du travail) est de prendre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs (actions de prévention des risques professionnels et de la pénibilité au travail, actions d’information et de formation, mise en place d’une organisation et de moyens adaptés). L’employeur doit veiller à l’adaptation de ces mesures pour tenir compte du changement des circonstances et tendre à l’amélioration des situations existantes.

Des questions, besoin d’informations ? N’hésitez pas à nous contacter…

 

SOYEZ SOLIDAIRE. REJOIGNEZ-NOUS !!!

 

 NOM:_____________________________PRENOM :________________________

   GRADE__________________________COLLECTIVITE :______________________

 

ADRESSE PERSONNELLE :______________________________________________________

Je souhaite avoir de plus amples renseignements en vue d’une adhésion.

La cotisation mensuelle est calculée sur la base de 0,75% du salaire annuel net perçu divisé par 12.

66% de votre cotisation se déduit du montant des impôts. En cas de non imposition, la déduction ouvre droit au crédit d’impôt.

 

A RENVOYER A : Syndicat INTER 87 FSU, 44, rue Rhin et Danube, 87280 LIMOGES

partager:

Commentaires fermés.