• Archives de la Catégorie écoles-restaurants scolaires
  • CT/ RESTAURANTS SCOLAIRES : Le projet validé par FO et UNSA !!

     

     

    LOGIQUE ET VÉRITÉ

    SONT DEUX CHOSES DIFFÉRENTES !

     

    Lors du Comité Technique ville de Limoges du 16 décembre, FO a voté Pour le projet de réorganisation du temps de travail dans les restaurants scolaires. Pourtant, s’ils avaient été logiques et cohérents, au regard du dernier tract sorti dans les restaurants par leur organisation syndicale, les élus FO auraient dû, comme promis au personnel des cantines, se prononcer sans aucune hésitation CONTRE ce projet.

    Alors pourquoi ont-ils voté celui-ci ?

    Peut-être parce que leurs motivations se situent, à n’en pas douter, ailleurs que dans la défense de l’intérêt des agents, tout simplement. C’est aussi peut-être pour cela que la distribution de leur dernier tract a eu lieu le 7 janvier 2016, (jour même de la réunion d’information syndicale), où certains adhérents de FO, non présents lors du dernier CT, se sont permis des attaques ciblées contre la porte-parole du personnel des cantines, la CGT et la FSU. Histoire d’intimider et de démobiliser, sans doute ! Et dans l’intérêt de qui ? Certainement pas des agents !

    Hormis 3 ou quatre questions, qui ne concernaient pas les principaux points du projet et visiblement préparées à la hâte avec des membres de l’administration, nous n’avons à aucun moment entendu FO soutenir les revendications présentées par la porte-parole du personnel des cantines. Pourtant, on ne peut pas dire que ce syndicat ne les connaissait pas puisqu’il avait, jusqu’au durcissement du mouvement de protestation, participé activement à la construction de ces revendications…

    Fidèle à son idéal, plus soucieux de ses propres intérêts que de ceux des agents, le Syndicat FO, comme l’UNSA, a donc voté sans aucune hésitation la mise en œuvre de ce projet.

     

    Il n’est pire sourd que celui qui ne veut pas entendre !

    Les élus CGT et FSU ont refusé de participer au vote

    pour les raisons suivantes :

     

    • Le projet, soumis au vote des élus du personnel par le maire, ne correspondait plus à celui mis à l’ordre du jour du CT. Il n’était donc logiquement pas possible de nous prononcer sans que les propositions du maire ne soient retranscrites dans ce dossier.
    • Les élus CGT et FSU ont demandé, sans succès, le report du dossier à un prochain CT afin qu’ils puissent consulter les personnels des restaurants scolaires sur le projet contenant les modifications apportées par le maire.
    • L’administration territoriale a refusé à nouveau l’ouverture d’une véritable négociation avec les personnels et nos organisations syndicales.
    • Enfin, parce que certains points du projet ne semblent pas respecter la législation en vigueur.

     

    Comme nous ne souhaitions pas de place pour les interprétations hasardeuses, les détournements ou les omissions, des élus CT de nos organisations syndicales ont réécouté l’enregistrement, effectué par l’administration, des débats (houleux) sur ce dossier à la DRH.

    Enfin, contrairement à ce qui est annoncé dans le tract de de nos « camarades », la FSU et la CGT, représentant à elles-deux plus de 51% des voix aux dernières élections professionnelles n’ont aucun problème existentiel.

    Que les têtes si bien pensantes de FO se posent plutôt la question de savoir pourquoi leurs syndiqués grondent de plus en plus et pourquoi ils décident de quitter l’organisation dite « majoritaire » pour nous rejoindre.

    Nous, on a bien une petite idée…

    A FO, ON DIT CE QUE L’ON FAIT,

    MAIS ON NE FAIT PAS CE QUE L’ON DIT !

    partager:

  • Communiqué de presse du 17/12/20125

    CGT – FSU

    de la ville de Limoges

     

    RÉORGANISATION DU TEMPS DE TRAVAIL DANS LES RESTAURANTS SCOLAIRES

     

    Le Comité Technique concernant la redéfinition du temps de travail dans les restaurants scolaires s’est tenu le 16/12/2015.

    1. Le Maire a accepté la présence d’un agent porte-parole d’une motion (cf. motion).

    Malgré les 37 réunions dites de concertation avec le personnel des restaurants scolaires, nous nous étonnons de constater que M. le Maire n’était pas informé de tous les détails du projet.

    Après discussions avec les organisations Syndicales et la porte-parole, il a été décidé :

    • l’apuration des heures,
    • le maintien des horaires actuels des mi-temps dans deux écoles (Corgnac et Portes Ferrées) sur une période de trois mois.

    En dépit de timides avancées, M. le Maire est resté ferme quant au fond de son projet :

    • maintien de la réduction du temps de travail journalier (1/2 heure),
    • pas de recrutement envisagé pour faire face à la charge de travail induite,
    • refus d’ouvrir les négociations avec les organisations syndicales.

    Au moment du vote, Monsieur le Maire a proposé de se prononcer en faveur du projet avec les modifications proposées en cours de séances.

    Les élus CGT/FSU, représentant la moitié des personnels, ne pouvant logiquement se prononcer sans l’avis des agents des cantines, ont décidé de ne pas prendre part au vote sur ce dossier. Celui-ci a néanmoins été adopté par le Comité Technique.

    Une réunion d’information syndicale pour le personnel des restaurants scolaires est organisée le 07 janvier 2016 de 15 heures à 16 heures à la maison des sports.

    De cette concertation découlera la suite à donner au mouvement.

    partager:

  • CANTINES SCOLAIRES : RESTEZ MOBILISÉS !!

    Voici le communiqué adressé à la presse ce soir.

    Les mensonges et les pressions de toutes parts ne doivent en rien  limiter la détermination sur ce projet de nos collègues. Résultats demain après l’Assemblée Générale prévue à 12h15.

    ——————————————————————————————————-

    Communiqué de presse du 14 décembre 2015

    Cantines Scolaires : la CGT et la FSU appellent au maintien de la grève !

    Les organisations syndicales CGT et FSU de la Ville de Limoges s’insurgent contre le communiqué de presse de la Ville du 11 décembre dernier.

    51% de fainéants, dirigés par des syndicats irresponsables, qui ne respectent pas la hiérarchie ni les ordres donnés, qui sont en vacances quasiment la moitié de l’année et voudraient être payés quand ils sont en grève ! Voilà comment sont perçus nos collègues des restaurants scolaires par le maire de Limoges. Une bien piètre opinion que le premier magistrat essaie de faire partager par les citoyens sur sa page Facebook, alors même que tous les agents des restaurants scolaires sont victimes de conditions de travail particulièrement difficiles, pour des salaires qui avoisinent pour la plupart le SMIC.

    A travers les O.S., les personnels se sentent ainsi jugés par une autorité qui n’a, pour l’essentiel, pas tenu compte de ses remarques, revendications ou projets alternatifs qu’ils lui ont été présentés dans le dossier de « réaménagement du temps de travail», imposé par la Ville.

    Comme l’ensemble des agents du service public, les agents des cantines sont soumis à la même législation en matière de temps annuel de travail, soit 1607 heures. Comment le maire de Limoges peut-il ainsi se prévaloir que certains d’entre eux passent 5 mois de l’année en congés ?

    Par ailleurs, le personnel s’est limité à respecter scrupuleusement les ordres donnés par la caisse des écoles la veille du jour de grève, à savoir préparer le menu initialement prévu.

    Le préavis de 5 jours déposé par la CGT et la FSU, qui impose obligatoirement l’ouverture de négociations entre les OS et l’administration (sic), donnait largement le temps à la collectivité d’anticiper sur un repas de substitution, ce qu’elle n’a pas souhaité faire. Ni les agents grévistes, ni leurs représentants syndicaux ne peuvent donc être tenus pour responsables du gâchis alimentaire occasionné et du blocage des discussions avec la municipalité. La CGT et la FSU soulignent par ailleurs la négligence des règles d’hygiènes et de sécurité qui n’ont pas été respectées le jour de la grève en demandant à du personnel administratif non qualifié d’effectuer des tâches techniques pour lesquelles elles ne sont pas formées le tout sans respecter les normes ou protocole HACCP.

    En conséquence, la CGT et la FSU appellent tous leurs collègues des restaurants scolaires à maintenir et amplifier le mouvement de contestation ce mardi et éventuellement vendredi dans les cantines municipales afin d’obtenir satisfaction sur leurs revendications et, dans l’attente, obtenir pour le moins l’ajournement du dossier les concernant au Comité Technique de la Ville, mercredi 16 décembre.

                               Pour la CGT                                                 Pour la FSU

    1. MATHIEU et I. MOUNIER                     Pascal FILLEUL et S. RENAT

    partager:

  • RESTAURANTS SCOLAIRES : Mobilisons-nous !

    Demain matin, la nouvelle municipalité va connaître sa première grève depuis qu’elle a pris les rênes en avril 2014. Les tentatives d’intimidation de l’administration qui ont eu lieu jusqu’à aujourd’hui auront-elles déstabilisé nos collègues des cantines? Nous le verrons demain.

    Les consignes de la Caisse des Écoles sont de préparer les repas de demain sans tenir compte des repas de substitution qui sont prévus en cas de grève. Nous encourageons donc le personnel à obéir aux ordres de la direction! Lire la suite  Post ID 180

    partager:

  • Restaurants scolaires (suite)

    A trois jours d’une grève qui s’annonce très suivie dans les restaurants scolaires, l’agitation est de mise à la direction jeunesse.

    Après le tract mensonger de FO vendredi sur lequel nous avons répondu immédiatement  sur ce site, voici que le Directeur des restaurants en personne fait le tour des établissements pour savoir si sa circulaire est bien parvenue aux agents… Circulaire qui n’apporte que très peu de changements par rapport au projet initial.

    Nous rappelons les points principaux de négociations demandés dans le préavis de grève déposé vendredi dernier conjointement par la FSU et la CGT: Lire la suite  Post ID 180

    partager:

  • Restaurants scolaires : Quand les mensonges s’ajoutent à l’intimidation!

    Nous sommes impressionnés (et flattés) de voir à quelle vitesse les dirigeants du  syndicat FO ont réagi à l’annonce de la CGT et de la FSU (tiens? l’UNSA a disparue???) d’accompagner le mouvement de grogne et de grève de nos collègues des restaurants!

    Répandre ainsi en moins de 24H, au travers d’un tract recto verso, autant de stupidités et de contre-vérités relève de l’exploit. A croire qu’ils n’ont que ça  à faire…

    A notre tour de rentrer dans un conflit syndical que nous ne souhaitions pas. Après tout, c’est le Week-end. J’ai le temps…

    Et  il y a des limites au masochisme! Lire la suite  Post ID 180

    partager:

  • Projet de redéfinition du temps de travail des agents de la restauration scolaire

    Voici plus d’un an, la direction de la Caisse des écoles a été chargée par les nouveaux élus de réorganiser le temps de travail des agents travaillant dans les restaurants scolaires de Limoges.

    Il faut dire que beaucoup d’inepties et de non-respects du droit des agents régissaient la vie de nos collègues dans les cantines scolaires et ce, depuis des années, dans la plus parfaite inégalité et illégalité…

    Les titulaires, non titulaires, temps non-complets et temps partagés (écoles et restaurants) pouvaient donc espérer que le nouveau projet présenté par la Direction apporterait enfin une certaine lisibilité dans leur planning et le fonctionnement de leur service. Lire la suite  Post ID 180

    partager: