Compte rendu du CHSCT du 7 mai 2020

Monsieur Le Maire remercie l’ensemble des agents pour la qualité du service public effectué, il a fait part de son admiration devant ” des équipes de qualité, remarquables et dynamiques”.

Il remercie également l’ensemble des syndicats d’avoir mis de côté leurs revendications et d’accompagner main dans la main la collectivité en cette période.

Le maire a par la suite dressé un bilan financier de cette crise sanitaire et a évalué la perte financière pour la Ville à 4 millions d’euros (2 millions pour l’achat de masques et protections individuelles et 2 millions de perte de rentrées financières sur les taxes des entreprises).

Il nous a informés par ailleurs que, comme à son arrivée en 2014, il avait demandé un audit financier sur sa fin de mandat, en intégrant le coût de la crise lié au COVID-19.

 

 

Concernant le Plan de Reprise d’Activité, on nous explique qu’il faut réapprendre à travailler autrement, avec cohérence et bienveillance en gardant en vue continuellement les gestes barrières.

Au fur et à mesure, durant les semaines à venir, la DRH va fournir aux différentes directions, des protocoles qui seront ajustés en fonction de la réalité du terrain et des directives de l’État.  Un suivi sera réalisé par la DRH.

Ensuite, il a été abordé le sujet des personnes dites « à risque », (question FSU) il s’agit de 180 agents qui se sont déclarés auprès de la médecine préventive et qui ont bénéficié d’un suivi particulier. La DRH a proposé à ces agents différentes options, soit d’être en ASA, soit la possibilité d’être temporairement réorientés vers un nouveau poste.

Pour les agents dont le conjoint est atteint d’une maladie comme un cancer par exemple, il leur est proposé d’être positionnés en ASA afin de préserver leur conjoint.

Ces dispositions sont effectives au moins jusqu’au 1er juin 2020.

Pour le Centre Technique, (question FSU) M. TURLAN a expliqué que l’ensemble des agents a été contacté pour évoquer avec eux leur situation administrative au 11 Mai 2020.

Il est conseillé de favoriser le télétravail quand cela est possible, et pour les agents présents sur site, ils devront appliquer les gestes barrières, mettre en place les différentes consignes d’hygiène et de respecter les distanciations sociales. Les chantiers seront aménagés pour éviter qu’il y ait trop de contact entre les agents.

Une attention particulière sera donnée aux vestiaires afin qu’ils soient nettoyés plus fréquemment et qu’il y ait moins de monde en même temps. En ce qui concerne la pause repas dans les salles de repos, du matériel de désinfection sera mis à la disposition du personnel pour nettoyer après chaque utilisation les appareils mis en communs (réfrigérateurs, micro ondes, tables, etc.) Enfin, chaque agent amenant ses propres couverts devra les ramener chez lui pour les laver.

NB : ces préconisations pour le centre technique sont valables pour tous les ateliers techniques de la ville.

 Restaurant municipal : Le COS a fait passer, par communication interne, un message pour la réouverture du restaurant municipal et pour l’organisation des repas qui pourront commencer à partir du 13 mai 2020. Attention ! le prix des repas sera augmenté car des dispositions spéciales seront mises en place (barquettes individuelles).

Entretien des locaux restés fermés depuis le 23 mars 2020 (question FSU).

Pour les lieux de passage intensifs, l’entretien se fera 2 fois par jour, avec une attention plus particulière pour le mobilier, les sanitaires et les véhicules.

En ce qui concerne les crèches et les écoles, un contrôle sur l’absence de légionelle sera effectué.

La Mairie travaille en étroite collaboration avec le CHU pour tester les agents qui ont été exposés au COVID-19 afin de savoir s’ils sont immunisés, tout en préservant, bien sûr, leur anonymat.

Les écoles sont dans une situation particulière car les ATSEM dépendent de la collectivité et les enseignants de l’Éducation nationale. Des tensions ont déjà été constatées pour la mise en place des protocoles entre les ATSEM et la direction de certaines écoles. Le maire a attesté que la mairie a tout mis en œuvre pour assurer la santé et la sécurité des agents. Il n’est pas sûr qu’il en soit de même pour l’Éducation nationale. 

Les ATSEM doivent avertir immédiatement leurs référents si des difficultés adviennent sur la mise en place des protocoles, ceux-ci devront en référer aussitôt à la DRH.

Suite au vandalisme opéré à l’antenne-mairie de Beaubreuil, les locaux seront transférés dans l’ancienne maison des associations, dans le logement de fonction du gardien, désormais libre. Ils seront aménagés et prêts pour le lundi 11 mai 2020 à 14 h00.

 

QUESTIONS DIVERSES  (toutes posées par la FSU… !)

Il a été demandé par notre syndicat, que des protections oculaires (visières, lunettes) soient fournies pour les agents intervenants à l’extérieur et devant être au contact du public.

Pour le moment, cela n’est pas envisagé mais sera étudié par la médecine préventive. Le médecin préventeur souligne par ailleurs la grande difficulté à doter les agents des protections nécessaires, mais atteste que la mairie fait de son mieux pour pallier à ces manques.

Il y a eu des cas de COVID-19 à l’EHPAD du Mas-Rome. Un protocole particulier a-t-il été mis en place par la mairie pour la protection des agents ?

Le maire ainsi que Mme Olivia Merle ont dû fortement insisté auprès de l’ARS pour que tout le personnel soit testé. Tous les protocoles ont finalement été mis en place et régulièrement vérifiés.

A été constaté que des agents du service des sports ont été réquisitionnés pour nettoyer au karcher les gradins extérieurs de la piscine d’été fermée et qui ne va pas ouvrir de si tôt. On nous a répondu qu’il s’agissait d’agents volontaires, équipés de protections.

Le Syndicat FSU s’est étonné de déplacer du personnel qui était affecté au portage des repas pour un soutien dans les EHPAD pour effectuer un nettoyage dont le caractère ne nous paraît pas primordial pour la sécurité ou la santé du public

Une autre question a été soulevée par la FSU concernait la prise de température des enfants avant leur entrée en classe en dotant les ATSEM de thermomètres infrarouges. Le maire répond qu’il en va de la responsabilité des parents et que c’est à eux seulement de prendre la température des enfants avant de les déposer en classe.

Il y a eu un dysfonctionnement lors d’un enterrement d’un citoyen mort du COVID-19. Un manque d’information auprès des agents fossoyeurs a fait qu’ils ne se sont pas équipés d’équipements spéciaux afin de se protéger.

La réponse de l’administration a été que seuls les thanatopracteurs doivent porter les équipements adéquats en cas de COVID 19 et nous a certifié que les fossoyeurs ne pouvaient pas contracter le virus lors de l’inhumation.

Le maire a ordonné alors le retrait des protections spécifiques pour les fossoyeurs dans un souci d’économie budgétaire.

 

INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES :

CAP de grades : initialement prévue au mois de juin, la CAP est reportée au mois de septembre ou octobre. Le maire a assuré que le personnel ne serait pas pénalisé par ce retard.

Un CT aura lieu au mois de juin : La FSU a dors et déjà demandé à ce que le télétravail soit un dossier examiné et débattu en séance pour étudier les dédommagements en électricité règlementaires et la dotation de matériel professionnel pour les agents concernés.

Démission du DGS de la Ville : le maire a informé les représentants du personnel de la démission sous un mois, de Monsieur  MAZIERE pour raison personnelle ( ?!!)

Madame MAZELIER, actuelle DGA, assurera l’intérim le temps d’un nouveau recrutement.

 

Conclusion : La FSU regrette que le Plan de Reprise d’Activité ait été élaboré à minima, sans que des réponses précises soient apportées aux inquiétudes légitimes de reprise des agents Service par service, il faudra faire remonter très rapidement au syndicat les incohérences sanitaires dont vous seriez victimes ou témoins.

Vos élus au CHSCT

Pascal FILLEUL

Sandra DUSSOUBS

Dominique ALARY

Marie VALOIS

Christophe RANTY

Monique LACROIX

partager:

Commentaires fermés.